Découvrez le SEO Growth Hacking.

Growth Hacking version SEO ou comment pirater la croissance (et faire exploser le trafic de son site) !

Le Growth Hacking n’est pas nouveau, et a toujours été extrêmement efficace… si bien manié ! Cet ensemble de techniques utilisées en webmarketing permet à la présence web de nouvelles sociétés en ligne, de croître de manière exponentielle. Mais ne vous leurrez pas, rien n’est facile. En référencement, devenir Growth Hacker, c’est avant tout voir naître, et libérer en ligne, des idées souvent farfelues, parfois hors-normes, mais particulièrement attractives.

Oui, les mots Hack et Hacking fait généralement peur. Mais il est important de remettre les choses dans leur contexte : Le mot hacking, a été réduit le long des dernières décennies à sa plus simple expression : le piratage, en gros, des gens peu scrupuleux faisant usage de moyens détournés et souvent illicites, pour arriver à leurs fins. Et si nous vous disions que le hacking est utilisé chaque jour par les ingénieurs, inventeurs, innovateurs du monde entier ?

En effet, la véritable définition du mot hacking serait plutôt à notre sens (de SEO managers), de solutionner par des moyens différents, les problèmes de tous les jours et de tout le monde. Ou encore : penser différemment (ou « Think Different » en Anglais, tiens, ça vous dit quelque chose ? Apple 1997 ?). Pour mieux comprendre, un exemple très simple : Le fameux message envoyé en signature et par défaut par les IPhones ; « Envoyé de mon IPhone », ou comment, très rapidement, faire connaître l’Iphone (et gratuitement !).

Les géants du web

Les très gros le sont devenus ainsi !

  • Hotmail : l’un des plus célèbres et anciens hacks avec son très connu message « Je vous aime. Obtenez un compte email gratuit avec Hotmail. » 6 mois après le lancement de cette plateforme de gestion de mails, 1 million d’utilisateurs s’étaient engagés. En 18 mois, ils avaient enregistré 12 millions d’utilisateurs…. Rien que ça…
  • Facebook : Ce gigantesque réseau social (vous en avez entendu parler ?) était à l’origine un petit réseau fermé destiné aux étudiants de quelques universités Américaines. L’expérience utilisateur (UX) en local a joué son rôle, et le réseau s’est naturellement ouvert à toutes les universités, puis à tous les établissements scolaires pour au final arriver chez vous !
  • Dropbox : Ce dernier a décollé de manière fulgurante, au travers de la mise en place d’une idée des plus attractives : 500Mo de stockage offert en plus pour chaque utilisateur ayant parrainé un autre utilisateur ou ami, à concurrence de 16 Go. Spread !
  • Airbnb : Le hack technique par excellence ! Son idée ? Utiliser les ressources du site CraigList (Sorte de Leboncoin.fr géant à l’américaine), pour publier systématiquement leurs annonces et gagner en visibilité de manière monumentale !
  • Pinterest : Le hack est ici situé précisément dans la qualification des personnes, afin de créer des contenus très haut de gamme, et attirant ainsi visuellement le chaland.
  • Mailchimp : logiciel de mailing par excellence, Mailchimp propose de créer un compte gratuitement et d’expédier, de manière limitative, vos mailings et lettres de nouvelles. Le hack ? La petite vignette promotionnelle que l’on retrouve systématiquement dans chaque email envoyé !

SEO pirater la croissance de son site

Les techniques les plus connues en SEO.

  • La longue traîne ! : Et oui, en Anglais, la “Long Tail” est une technique de Growth Hacking permettant de dénicher les expressions accessibles, sans trop de concurrence, et très ciblées. Souvent, un simple rédactionnel optimisé suffit pour atteindre les sommets des moteurs de recherche en ciblant ces expressions de longue traîne, et surtout et avant tout, de décrocher des ventes fermes ou contacts commerciaux !
  • L’analyse statistique rétroactive (Google Analytics, Google Console) : en effet, en analysant de plus près les expressions qui ont permis à certains internautes, de découvrir et visiter votre site, il est fort probable que vous tombiez sur des expressions particulièrement intéressantes, que vous n’aviez pas listé préalablement, ou même imaginé !
  • Liens sortants : et oui, il a toujours été dit et redit qu’en netlinking (maillage SEO), il était nécessaire d’obtenir un maximum de backlinks de qualité (en provenance de sites externes, et pointant vers les pages du site à référencer), et le moins possible de liens sortants vers d’autres sites. Et bien c’est faux, une technique de Growth Hacking, une fois de plus, incite plutôt à réaliser des liens sur vos pages, vers des sites dits d’autorité, cités à titre de référence.

Entonnoir SEO

Les métriques AARRR, l’optimisation absolue de vos flux entrants.

AARRR ! Cela ressemble plus à un cri de guerre qu’à un acronyme … et pourtant, l’impact de l’application de cette méthode est tout simplement hallucinant ! Décryptons ensemble cet ensemble de lettres ;

  • A : comme…. Acquisition. Il s’agit de votre premier contact avec votre prospect, voire votre futur client. Il est impératif d’analyser en profondeur les canaux par lesquels ce dernier est arrivé sur vos pages. Le visiteur untel est-il arrivé par une publication sociale ? Par une requête dans Google ? Par une action marketing particulière ? Et là intervient une notion que nous connaissons bien dans la sphère SEO : le taux de rebond qui, mixé aux canaux et leurs statistiques associées, permettant de définir de manière précise quels sont les biais webmarketing les plus rentables !
  • A : comme…. Activation. Ce taux, respectable à partir de 25% (100 visiteurs acquis, 25 % conquis), indique le taux d’attractivité de vos produits et ou services. Et ça….. ça ne dépend pas du SEO ! Mais de vous.
  • R : comme… Rétention. Les niveaux d’activation ont été passés avec succès, il reste à fidéliser votre audience, clientèle par différends biais, mais il est indispensable d’éviter de devenir trop intrusif. Entres autres indicateurs, le timing de relance, et l’entretien d’une relation commerciale efficace.
  • R : comme Refferal. Entre autres mots, l’offre de parrainage par excellence, ou comment utiliser les avis positifs de clients déjà acquis, pour en acquérir de nouveaux ! Nous sommes donc dans le registre de codes promotionnels, et de mini-concours par exemple.
  • R : comme Revenus. Et là ; bague, mariage et tout le tintouin ! Votre client est acquis, fidélisé et transformé en revendeur de vos propres services et produits. Un sans-faute marketing qui fera de votre site internet un véritable aimant à clients.

Warning SEO

Growth Hacking : le buzzword dont il ne faut pas abuser !

Attention, devenir Growth Hacker au quotidien, est porteur, très porteur, certes. Mais c’est également un ensemble de tâches extrêmement chronophages et nécessitant souvent une longue phase de réflexion préalable. Le Growth Hacking n’est pas à mettre à toutes les sauces. En France, cette notion commence à peine à resurgir des tréfonds du web des années 2000, cet effet accompagnant la re-dynamisation des startups actuelles. Nous rappelons que tenter de pirater la croissance en tant que néophyte… c’est aussi risquer le bad buzz….

Résumé
Le Growth Hacking version SEO
Titre de l'article
Le Growth Hacking version SEO
Déscription
Découvrez le Growth Hacking, ensemble de techniques SEO souvent improbables, et pourtant si rentables !
Auteur
Editeur
ANACONDA SEO
Logo


Vous appréciez ? Partagez !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Articles récents

Publier un commentaire