5 Idées reçues et persistantes sur le référencement Google en 2016

Non, les algorithmes de classement de Google ne sont en rien issus du monde merveilleux des fées et trolls, ou encore de l’esprit malade de vilains sortis tout droit de bandes-dessinées ! Ils ont été créés, et sont améliorés de manière permanente, afin de rendre les listes affichées de résultats toujours plus pertinentes.

Pour cela, Google utilise par-dessus tout, les contenus rédactionnels (textuels). Il les évalue, les compare, analyse la fréquence de leurs parutions (Freshness Rank), et leur pertinence aux yeux de leurs audiences respectives. Matt Cutts, l’ancien et regretté porte-parole d’Alphabet Inc. n’avait de cesse de le répéter avec force, et ce, dès 2008 : « Content is King ».

Occurrences termes clés

1) Un mot-clé important doit être répété de nombreuses fois sur mes pages.

Faux et archi-faux ! Bien au contraire, vous risquez une pénalité des plus conséquentes, car vous ferez l’objet d’une sanction pour sur-optimisation ! Effectivement, répéter un terme-clé à de trop nombreuses reprises sur un même contenu (page) est une pratique connue des années 2000, années au cours desquelles les algorithmes des moteurs de recherche en général étaient encore très facilement manipulables.

Il est important de rédiger pour l’audience ciblée, par pour les moteurs de recherche. Car en faisant cela, vous utiliserez sans même vous en rendre compte, tout un ensemble de termes-clés liés thématiquement au titre de votre page ou article. En couvrant ainsi le champ sémantique de votre contenu rédactionnel, vous renforcerez la puissance attribuée à certains mots-clés contenus dans le titre de votre page.

Stopper SEO

2) Un site bien référencé n’a plus besoin de SEO (référencement naturel).

Tout expert SEO se verra frissonner à l’écoute de cette phrase ! Et pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le fait d’atteindre des positions confortables en tête des moteurs de recherche ne fera pas de votre site internet un « aimant à clients et/ou prospects» indéfiniment. 2 éléments de poids sont à prendre en considération : la concurrence, et les algorithmes de Google, Bing, Yahoo et autres.

Oui, la concurrence bouge, et de manière permanente. Vous êtes au top de Google ? Ne tombez surtout pas dans cette naïveté qui consiste à croire que vos concurrents vont se contenter de la seconde, voire de la troisième place. Dans la plupart des cas, ils investissent en SEO, et louent les services de consultants SEO qui se feront un plaisir d’analyser les failles de votre présence en ligne, afin de faire repasser leurs clients en pole position. Oui, le SEO management est une course perpétuelle ! une guerre numérique perpétuelle !

Et oui, les algorithmes de Google évoluent. Sur plus de 200 critères de positionnement (critères SEO fluctuants, officiels et officieux), plus de 5% environ d’entre eux sont modifiés chaque mois, poussant ainsi les webmestres, codeurs, et web-marketeurs à réadapter techniquement, visuellement et sur le point de vue rédactionnel, les pages de leurs clientèles afin de rester au top.

Netlinking externe

3) Plus le site à de liens externes, plus le site sera visible et puissant.

C’est vrai….. pour Yandex uniquement (le moteur de recherche Russe). En réalité pour Google, c’est une fois de plus faux, et pour de multiples raisons : le netlinking (maillage externe ; création de contenus rédactionnels et dépôts de liens optimisés) est devenu très compliqué de nos jours. Inscrire machinalement son site dans tous les annuaires généralistes de la planète ne renforcera en rien la puissance et la visibilité d’un site internet.

Du point de vue SEO stricte, pratiquer le netlinking externe, c’est avant tout chercher et découvrir des sites puissants, (dits d’autorité, comme Wikipedia), ayant une thématique similaire ou presque (sans tomber chez la concurrence, cela va de soi), et pouvoir y déposer un rédactionnel couplé à un lien, si possible incluant une balise « dofollow » (autorisation donnée aux robots indexeurs pour suivre ces liens).

Ce rédactionnel se doit d’être de grande qualité, doit couvrir le champ sémantique de la thématique de la page sur laquelle il est déposé, (rester homogène dans les propos évoqués).

Densité des mots clés

4) Répéter un terme-clé dans les titres et sous-titres d’une page est important.

Plus qu’un mythe : une faute lourde ! En appliquant cette méthode, vous serez rapidement confronté aux normes anti-spamming de Google (et surtout de ses algorithmes Panda et Penguin) et serez lourdement sanctionné(e)s pour sur-optimisation. Il faut savoir rester sous le radar de Google, tout en optimisant les contenus rédactionnels ajoutés à vos sites !

Il est impératif de « jouer » avec les termes-clés principaux, et leurs synonymes, en utilisant les suggestions issues de dictionnaire des synonymes (mieux, thésaurus !) en ligne, tels que celui du CRISCO, (Université de Caen), qui propose des visuels très intéressants permettant de connaître le niveau de proximité de différents termes-clés issus de la même thématique.

Balise keywords

5) La balise « Keyword » des pages doit être gavées de mots-clés

Une fois de plus terriblement faux, et pour plusieurs raisons ! Cette petite balise que l’on peut retrouver dans le code source de l’entête des pages n’est plus du tout prise en compte par les robots indexeurs des différents moteurs de recherche majeurs que sont Google, Bing et Yahoo. La raison ? Trop d’abus au cours de la dernière décennie.

En effet, de nombreux webmestres et référenceurs sans scrupules de l’époque ont purement et simplement abusé de cette balise, rendant plus difficile la tâche de classement attribuée aux algorithmes. Ne perdez donc plus une minute à remplir cette balise qui a, à ce jour,une importance inversement proportionnelle à la balise « description », dont le contenu sera utilisé à titre de descriptif directement dans les résultats de Google.

En gros, si votre description est mal faite, elle sera moins attractive pour les internautes qui auront pourtant vu vos pages dans le top 10, et sera de ce fait moins cliquée !


En résumé, et au-delà de cette liste (très courte en réalité !) il est impératif de comprendre que le monde du SEO évolue tout le temps, et ce qui était vrai il y a 2 ans, 5 ans, voire 10 ans, ne l’est certainement plus aujourd’hui ! Si vous souhaitez réellement classer vos pages en tête des moteurs, sur des expressions plus ou moins concurrentielles, mettez dans un premier temps en place une petite veille SEO vous permettant de connaître les derniers actualités et méthodes efficaces.



Vous appréciez ? Partagez !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Articles récents

Publier un commentaire