Très habituellement, lorsqu’il s’agit de lister les termes-clés sur lesquels positionner en tête des moteurs de recherche, les pages de sa boutique en ligne, de sa vitrine virtuelle ou encore de son blog, les choses paraissent simples.

Simples, certainement, mais incomplètes dans plus de 80% des cas. En effet, il est nécessaire d’y ajouter de nombreuses variantes, et de se mettre à la place de vos futurs prospects, partenaires, ou clients, cherchant vos produits ou services, afin de répondre à leurs requêtes autant dans Google, Bing, ou Yahoo.

Cette étude est une étape cruciale en SEO, car elle permet d’obtenir au final une liste de termes clés alliant à la fois :

  • Une réelle rentabilité (termes-clés porteurs)
  • Une concurrence accessible (qu’il est possible de surpasser aisément)
  • Un ensemble de ” niches ” SEO (souvent surprenantes et insoupçonnées)

ETUDIER LA DEMANDE RÉELLE, LES REQUÊTES DES INTERNAUTES DANS GOOGLE

La demande que nous, consultants SEO, qualifions de réelle est celle qui correspond aux requêtes des internautes dans les moteurs de recherche majeurs. Cette demande n’est pas altérée par les besoins commerciaux de certaines plateformes publicitaires. Elle constitue la base de votre futur listing de termes-clés rentables (dits maîtres).

Le consultant SEO possède tout un arsenal d’outils lui permettant de déceler, et de lister par ordre d’importance les termes-clés sur lesquels focaliser durant la campagne SEO. Cette liste permet de connaître pour chaque terme-clé, le niveau de concurrence lié, mais également de découvrir un grand nombre de requêtes dont nous n’aurions même pas soupçonné l’existence.

Termes clés SEO

La liste initiale n’est pas suffisante.

Idées de termes clés en référencement

Une fois l’ensemble des termes-clés maîtres listés, il est nécessaire de compléter avec les variantes synonymiques, termes approchants et autres mots ou phrases courtes, directement liés à la thématique du site à référencer.

Ainsi donc, la liste initiale gagne en taille et en importance, tout en restant homogène aux yeux du thésaurus de Google entre autres (Le thésaurus de Google comporte tous les mots d’une langue, liés les uns aux autres par une notation de proximité plus ou moins forte allant de 0 à 10).

On ne référence pas sur un seul mot-clé !

Une erreur courante à éviter. Vouloir référencer un site internet sur un seul et unique mot. Non seulement impossible à réaliser, mais également totalement improductif. En effet, imaginez le taux de rentabilité d’une boutique en ligne vantant les mérites de chaussures de sport ;  Cette dernière étant positionnée en tête sur le mot « chaussure », attire « dans ses filets SEO » des internautes utilisant des termes-clés, ou requêtes, toutes plus différentes les unes que les autres, sans avoir de réelle intention d’achat.

Le taux de transformation final de cette expression-clé varie en moyenne de 0,2 à 0,5% (visiteurs / ventes). Alors qu’un site spécialisé dans la vente de chaussures de type talon-aiguille, positionné justement sur cette même expression, génèrera un taux de rentabilité visiteurs / ventes supérieur à 4% (100 visites = 4 ventes, il s’agit là évidement d’une estimation, ces taux de rentabilité étant tous dépendants du domaine d’activité).

Mot clé

Le SEO efficace ; une liste de termes-clés porteurs et rentables.

Thesaurus Google

En effet, chaque page de votre site internet se doit d’être positionnée sur un terme-clé susceptible d’apporter une rentabilité constante. Qu’est-ce donc que cette fameuse rentabilité web ? Et bien il s’agit de mesurer le taux de transformation généré par les pages de votre site, en bref, sur 100 visiteurs sur les pages de votre site, combien achètent (ou vous contactent, ou autres actions commerciales).

Un taux de rentabilité SEO (visiteurs issus des moteurs de recherche), si le site est rentable, se doit d’être situé entre 2 et 5% selon la thématique du site référencé. Cela veut dire que si vos pages sont classées en tête des moteurs, sur des termes-clés rentables, 100 visiteurs vous amènent en moyenne 3,5% de commandes (il s’agit une fois de plus d’un exemple).

Les internautes ne tapent pas uniquement vos mots-clés !

Il est impératif de ne pas se borner à VOTRE liste de termes-clés. Une analyse approfondie faite par un consultant SEO digne de ce nom, vous procurera de nombreuses autres expressions réellement rentables dont vous n’auriez peut-être même pas soupçonné l’existence ! Sans parler des termes-clés sur lesquels vos concurrents tentent judicieusement de se positionner !

Et on ne parle pas là, des très nombreuses variantes synonymiques qui elles aussi permettraient aux internautes d’aboutir sur les pages de votre boutique en ligne ou de votre vitrine virtuelle ! Restez ouverts, et acceptez d’augmenter le nombre de termes-clés intéressants pour votre présence en ligne, qu’il s’agisse d’une boutique en ligne ou d’un simple blog (ces derniers étant de plus en plus intéressants).

Utilisateur Google

Le travail de longue traîne (ou Long Tail dans le monde Anglophone).

Suggestion de mots-clés

Ces pages dites profondes, dédiées à des thématiques approchantes de la thématique principale de votre site ne sont pas à bannir pour autant ! En effet, une personne projetant de voyager à la Réunion (notre fabuleuse île !) dans les prochaines semaines, pourrait très bien taper des termes-clés en rapport indirect tels que « météo ile de la réunion » ou encore « carte de la réunion » .

Ces sous-thématiques (qui peuvent tout à fait, sur le plan référencement, faire l’objet d’un article optimisé SEO) confortent non-seulement la thématique principale du site (voyage île Maurice par exemple), mais peuvent très bien au final générer des ventes sèches (directes), de manière résiduelle, et complémentaire.

Les dangers de Google Suggestion Tool / Keyword Planner

On ne va pas se leurrer, les outils mis à disposition par Alphabet Inc (Ex Google Inc) ne suggèrent pas tout à fait les termes-clés appropriés, au du moins, déforment considérablement la vérité.

En effet, ces outils sont directement liés à la plateforme publicitaire Adwords (qui appartient également à Alphabet, donc à Google) et donc, suggèrent assez souvent des termes-clés non-seulement peu rentables, voire rarement demandés, mais sur lesquels l’opérateur cherche à écouler la publicité de certains de ces annonceurs-clients.

Il existe cependant un certain nombre d’outils professionnels dédiés, et totalement indépendants de Google, qui permettent de connaître ce que nous qualifions de « demandes réelles », et correspondant véritablement aux requêtes mensuelles faites sur Google.

Google Keyword Planner

Les bons mots-clés ne sont pas obligatoirement les vôtres !

SEO hero

Ne restez surtout pas persuadés que, sous prétexte que vous connaissez mieux que quiconque votre métier, votre liste de terme-clés est de loin la meilleure. A l’évidence, suivre ce chemin mène souvent à une campagne SEO très limitée en termes de retours sur investissement.

Oui, car finalement, il s‘agit là d’un investissement, non pas publicitaire, mais d’un investissement à moyen et long terme bien plus porteur.  Pour exemple,  et cela est une certitude, un seul et unique article (donc, un terme-clé bien travaillé) dans le blog interne de votre boutique en ligne, pertinent, parfaitement structuré, couvrant le champ sémantique de son titre, bref, un article de référence dans votre domaine, peut vous apporter tout au long de l’année des ventes régulières. Imaginez alors une cinquantaine d’articles de ce type par an!



Vous appréciez ? Partagez !
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail