Skip to content

Rentabiliser son site concrètement.

Rentabiliser un site internet n’est pas une chose aisée, mais elle reste accessible à tous. Les méthodes qui existent aujourd’hui pour rentabiliser un site, sont nombreuses, la plupart efficaces, mais il est essentiel d’analyser au préalable le marché ciblé en profondeur.

Il est aussi très important de bien maîtriser ses services et produits afin de travailler dans le sens de la crédibilité de votre entreprise. Aussi, et c’est à notre sens le plus important : il vous faut soit du temps (et beaucoup d’énergie), soit du cash de démarrage (pour accélérer les choses avec de la publicité). Les solutions magiques n’existent pas !

Dans tous les cas de figures, vous devez être totalement prêt, et ce, sur tous les aspects entrepreneuriaux, avant même de prétendre vouloir rentabiliser votre site, votre boutique en ligne ou encore votre site vitrine (formations, coachings, autres).

Être prêt signifie, être paré à toutes éventualités, qu’il s’agisse du service après-vente, des modes de ravitaillement des stocks, des modes d’expédition, et également sur le plan légal, avec tous les éléments nécessaires pour vous couvrir, et couvrir vos futurs clients et partenaires (RGPD, Gestion des cookies, conditions générales d’utilisation et de vente).

Sans cela, même avec beaucoup d’efforts de votre part pour atteindre un seuil de rentabilité convenable, votre affaire en ligne pourrait rapidement péricliter, et disparaître comme de très nombreux business en ligne ces dernières années. Et cela serait plus que dommageable, surtout si vous mettez toute votre énergie dans votre présence professionnelle en ligne.

Rentabiliser un site internet, c’est d’abord connaître son seuil de rentabilité

Tour d’abord, il est nécessaire, voire indispensable de définir des objectifs précis, chiffrés, issus d’une réflexion poussée sur le marché que vous attaquez. De nombreux outils en ligne permettent de jauger la concurrence au travers de statistiques fiables, ainsi que le niveau de demandes mensuelles concernant vos produits et/ou services. Donc, donnez vous un chiffre d’affaire à atteindre, ainsi qu’un délai raisonnable pour cela. 

Prenons l’exemple de Paul, qui décide d’ouvrir une boutique en ligne de vente de tatouages éphémères. Avant même de faire quoique ce soit en ligne, Paul va étudier la concurrence, ses tarifs, ses produits, et va définir une gamme de produits, et prix moyens associés et concurrentiels. Il va aussi contacter des fournisseurs qui vont lui donner un coût d’achat pour la marchandise ciblée, incluant les frais de port. Ressortira de cette première analyse une ou plusieurs gammes de produits, services, tarifs et autres composantes indispensables à l’ouverture d’une boutique en ligne.

Secondement, Paul va tenter de définir un panier moyen, c’est-à-dire le montant qu’est prêt à dépenser en moyenne un client sur un site de ce type. Cela permettra à Paul d’en déduire une marge moyenne (prix de vente – TVA – coût d’achat). Nous ne parlerons pas ici, pour simplifier, des taxes et autres impôts à insérer également dans les formules de calcul plus poussées. Paul pense au chiffre de 30 € net de bénéfices par panier client moyen.
Paul a enfin défini son résultat (bénéfice) moyen.

Pour rentabiliser son site, Paul ayant mis en œuvre de nombreuses choses, doit pouvoir rentrer dans ses frais, et surtout, se rémunérer, ce qui est tout de même la finalité ! Il pense donc qu’atteindre 3000 euros de bénéfices mensuels est un objectif réaliste qu’il lui est possible d’obtenir dans les mois à venir. C’est précisément là, que Paul conclut qu’il lui faut réaliser, chaque mois, un minimum de 100 ventes pour devenir rentable. Son seuil de rentabilité est donc défini par 2 composantes : le nombre de ventes à réaliser, et le résultat net par vente. Soir 100 ventes X 30 € de bénéfices, permettant de générer au total 3000 € de bénéfices mensuels.

seuil de rentabilité

Rentabiliser un site quand on vend des produits

rentabilité produits

Vendre des produits, c’est avoir plus de frais : transport, TVA, coût d’achat initiaux. Bref, il est évident de dire que les lignes comptables sont bien plus nombreuses. Cela nécessite également une gestion de stock précise, ainsi qu’une mise à jour fréquente des produits et des gammes de produits mis en vente sur le site à rentabiliser. 

Et force est de constater que dans la très grande majorité des cas, les marges dégagées sont « courtes », et que pour rentabiliser une boutique en ligne, de grands efforts sont à fournir.

Mais…. Un seul buzz peut permettre à un produit d’exploser (partages sociaux, innovation, autres). Et donc, c’est la multiplicité des commandes qui fera tout simplement grimper la rentabilité du site en question.

Rentabiliser un site quand on vend des services

Oui, c’est clair, vendre des services en ligne est une façon plus aisée d’accéder à une rentabilité accrue et rapide d’un site internet. Formations, coachings, les offres se démultiplient actuellement. Mais il y a de tout, et souvent…. Un manque de professionnalisme, ou un manque de crédibilité, peut faire en sorte que le château de cartes s’écroule en un clin d’œil. Donc attention.

Vendre des produits digitaux en ligne (licences logiciels, E-Books, vidéos de formation etc..), c’est dégager une marge confortable dès le départ. En effet, pas de frais de livraison (d’ailleurs immédiate), pas de fournisseurs avec lesquels négocier, bref, ce type de business en ligne est plus facile à manager en général. Ceci dit, les produits eux-mêmes se doivent d’être d’une qualité irréprochable. Sachant que les prix de vente se situent, pour une formation en ligne par exemple, aux alentours de 300 ou 400 €, le moindre accroc, le moindre doute de la part de l’acheteur potentiel sera fatal.

La marge dégagée, également, est beaucoup plus importante. En effet, le seul coût engagé pour créer un système de coaching en ligne, ou vendre des formations, c’est votre temps. Celui mit à réaliser, peaufiner vos vidéos, vos structures de cours. Donc, pour la vente d’un produit numérique à 390 € par exemple, vous ne déduirez que quelques euros pour aboutir au bénéfice dégagé. (Abonnements à des logiciels en ligne, coût de l’hébergement de votre site, achat de quelques extensions ou thèmes visuels pour votre site).

rentabilité services

En combien temps un site peut-il être rentabilisé ?

temps argent rentabilité

Le temps moyen constaté pour rentabiliser un site ? Il y a 2 écoles très distinctes. L’école de l’effort (plus pérenne) et celle de l’immédiateté par la publicité. Le délai moyen pour rentabiliser votre site dépend donc de vos moyens financiers, de votre volonté, et des moyens généraux mis en œuvre pour atteindre la rentabilité optimale d’un site.

Si vous choisissez la méthode par l’effort, vous jouez la carte de la pérennité, mais vous ne récolterez vos bénéfices que d’ici quelques mois ! Cela signifie que vous allez devoir par exemple alimenter de manière massive le blog de votre site, à coups de rédactionnels, mais aussi faire de très nombreuses publications, sur les réseaux sociaux intéressants pour votre activité.

Les résultats réels, et la rentabilité associée de viendront que lorsque tous vos articles de blog seront bien classés dans les résultats des moteurs de recherche, donc en moyenne après 3 à 4 mois d’attente. Mais… cela ne coute quasiment rien. Vous rédigez, périodiquement, de manière efficace, et n’engagez aucun coût. Cela peut être particulièrement intéressant pour toutes personnes cherchant à partir de zéro, sans grande trésorerie, sans cash de départ. 

La méthode plus rapide, mais engageant une masse de cash dès le départ, est assez traditionnelle, au final, tant dans le réel, que dans le virtuel. En effet, il s’agit d’un investissement et d’une stratégie linéaire bien connue : l’investissement publicitaire massif, dont les résultats seront immédiats.

Cette stratégie n’est accessible qu’aux personnes ayant la trésorerie nécessaire, mais elle est également limitante : en effet, dès lors que vous stoppez votre campagne publicitaire, les revenus baissent drastiquement, car étroitement liés à la présence en ligne générées par vos publicités. Donc, attention ! Car la spirale infernale des investissements sans limites dans la publicité peut s’avérer à un moment ou à un autre, être une catastrophe.

Parlons mal, parlons taxes et impôts !

C’est … incontournable, sauf si avez domicilié votre entreprise au sein d’un état qui favorise l’économie numérique (Chypre, Malte, Estonie et tant d’autres !) et en particulier sur le plan fiscal. Et oui, rentabiliser son site, c’est aussi prévoir les montants dus mensuellement aux institutions fiscales.

Donc, si comme Paul précédemment, vous aviez ciblé 3000 euros de bénéfices nets, il vous faudra compter en plus un pourcentage précis lié à votre impôt et taxes professionnelles.

Ce pourcentage est variable, et dépend du type de commerce que vous avez décidé de lancer, de la TVA à appliquer, des statuts de votre entreprise, et du coup si oui ou non vous pouvez déduire des frais, vous permettant ainsi, à la fois d’investir vos bénéfices dans du nouveau matériel, dans des frais de fonctionnement, et de réduire la tranche imposable de vos bénéfices.

taxe impôts rentabilité

Différentes manières de rentabiliser un site

rentabiliser un site internet

Il existe une multitude de moyens à mettre en œuvre pour rentabiliser son site. Mais toutes nécessitent un savoir initial, et de l’énergie. La clé de la rentabilité est la visibilité. Si vos clients potentiels, ou prospects ne vous voient pas, vous n’obtiendrez jamais aucun niveau de rentabilité. Si, par contre, vous faites ce que l’on appelle dans le milieu du marketing digital, du « bruit numérique », vous allez attirer la curiosité d’internautes qui deviendront probablement clients avec le temps.

Être vu sur le web est une chose essentielle. Être BIEN vu sur le web est plus porteur sur du long terme. En effet, publier passivement dans les réseaux sociaux, et générer des tonnes de rédactionnels sur votre blog interne ne servira qu’à rentabiliser très faiblement votre affaire en ligne si ces actions sont mal faites. 

Privilégiez la qualité des publications, peu importe où sur le web. N’utilisez QUE les réseaux sociaux réellement porteurs dans votre activité : vous êtes photographe ? Focalisez sur les plateformes sociales très visuelles telles que Pinterest ou Instagram. Vos services et produits ne sont dédiés qu’aux entreprises (B2B, Business to Business) ? Usez, et abusez de Linkedin qui est le réseau social professionnel par excellence. 

Pour résumer, rentabiliser un site web, c’est avant tout être visible (produits, services, entreprise, marque) là où vos potentiels clients ont leurs habitudes. Ce là vous permettra de ne focaliser que sur les axes de visibilité rentables, et également d’éviter d’accumuler des opérations chronophages, inutiles, et sans retours commerciaux.

Rentabiliser de manière pérenne

Prenons le cas d’Agnès. Elle se lance (en physique et digital) dans la décoration d’intérieur, un domaine dont les principaux attraits sont visuels. Agnès n’a pas de moyens à investir pour lancer son business, mais elle dispose de quelques mois durant lesquels elle bénéficiera de rentrées d’argent personnelles lui permettant de passer le cap sans soucis. Agnès n’a donc pas beaucoup d’autres choix que de démarrer à zéro avec les seuls moyens du bord : de l’huile de coude, de la volonté, et beaucoup de motivation.

Agnès choisit de focaliser sur les réseaux sociaux visuels tels que Pinterest, Instagram, et également sur Facebook qui est tout de même le plus puissant des réseaux sociaux actuels. Elle décide également de coupler ses plateformes sociales à un site internet sous WordPress, représentatif de son activité, sur lequel elle fait le judicieux choix de créer un blog dédié au monde de la décoration d’intérieur.

Agnès publie 3 à 5 fois chaque semaine, sur chacun des réseaux sociaux choisis, et alimente son blog à raison de 2 rédactionnels de 1200 mots chaque semaine. Agnès n’oublie pas évidement de relayer de temps en temps ses articles dans ses pages sociales, afin de créer la jonction entre ses pages web et ses pages sociales, ce qui a pour effet en général d’impacter positivement les moteurs de recherche.

Jeune entrepreneuse motivée, Agnès applique avec rigueur son planning de publication (ou calendrier éditorial), ce qui aura pour effet de générer chaque jour plus de visites sur son site internet. Au bout de 3 à 4 mois, Agnès reçois chaque jour, en automatique, des demandes de devis, qu’Agnès transforme en contrats commerciaux, lui permettant de rentabiliser son affaire de la meilleure manière qui soit : sa rentabilité augmente chaque mois, ce qui a pour effet de pérenniser son modèle économique. Agnès est indépendante financièrement parlant, et vit de sa passion !

rentabiliser durablement

Rentabiliser immédiatement

rentabiliser rapidement

L’immédiateté est devenue le pôle d’attractivité le plus répandu sur le web : tout le monde veut réussir au plus vite, sans attendre. Mais… la réalité est toute autre, même si vous décidez d’activer les leviers de croissance digitaux les plus performants et immédiats.

Prenons l’exemple de Jeff, qui possède déjà depuis des années un cabinet de conseil en optimisations fiscales. Jeff décide de passer à l’ère de l’économie numérique et donc de commencer à mettre en place des stratégies d’acquisition client en ligne. Sa première idée est faire concevoir un site internet vantant les mérites de son cabinet. Ce qui est en général le point de départ concret pour une présence efficace en ligne.

Jeff pense qu’il n’a ni les compétences, ni le temps pour mettre en place et alimenter un blog interne. Il optera alors pour des campagnes publicitaires massives. Histoire de ne pas faire n’importe quoi, et d’optimiser ses campagnes publicitaires, Jeff investit dans une formation permettant d’optimiser et de rendre particulièrement efficaces les campagnes publicitaires, toutes activités confondues.

Le jour J, Jeff lance sa première campagne, dans les meilleures conditions techniques, rédactionnelles et visuelles qui soient. La rentabilité de son site internet explose, dans les jours qui suivent, lui apportant ainsi un complément de revenus considérable, malgré les coûts publicitaires engagés. Le process ? Jeff n’a pas cherché à toucher directement ses potentiels clients, il n’a pas voulu directement vendre.

Jeff à exploité l’image de son entreprise, les solutions fiscales proposées, et autres informations, lui permettant d’acquérir dans un premier temps des leads ou prospects. Dans un second temps, Jeff a « travaillé » ses prospects, déjà chauds, pour les transformer oralement (téléphone) en clients, en payeurs. Jeff a rentabilisé son site au travers de 3 étapes et d’une campagne publicitaire ultra-optimisée.

Transition vers le numérique ou création pure

Il est nécessaire de clairement différencier les différents modes de démarrage d’une affaire en ligne. En effet, si vous démarrer réellement à zéro, vous n’avez pas encore de visuels, de textes, de logo etc… contrairement aux entreprises physiques existantes, qui désirent augmenter leur portefeuille client au travers d’une nouvelle présence digitale.

Dans le cas d’une création pure, tout est à faire avant même de penser à promouvoir quoique ce soit. Atmosphère graphique homogène, contenus rédactionnels institutionnels, offres, fiches-produits ou services, pages sociales adéquates. Cette étape doit être réalisée de la meilleure manière possible, afin, lors du démarrage de la promotion de l’entreprise concernée, de ne pas freiner les éventuels élans commerciaux engendrés.

Dans le cas d’une entreprise déjà active physiquement, qui décide de passer une partie ou la totalité de son activité, en complément, sur la toile, c’est une toute autre affaire. L’entreprise bénéficie déjà de chartes graphiques, logos, contenus textuels, sui lui permettent donc d’aller plus vite, et de rentabiliser son récent site internet plus confortablement.

rentabiliser convenablement

Rentabilisez votre site ? Nos conseils pour finir

rentabiliser stratégie digitale

Dans tous les cas de figures, l’agence Anaconda Digital Marketing est en mesure de vous apporter une stratégie digitale adaptée, vous permettant, selon vos besoins et moyens, d’atteindre vos objectifs commerciaux. Nous étudions ensemble les pôles de visibilité web existants, la liste des leviers de croissance en ligne adaptés à votre activité. Puis nous agissons au travers de l’ensemble de nos outils externes et internes, tels qu’OMNISION, notre CRM unique au monde. N’hésitez pas à nous contacter, nous offrons actuellement 1 heure de coaching digital personnalisée pour en parler.

Autres articles :

ENTREPRENEURS !

Un expert digital vous délivre 3 de ses secrets digitaux, (inédits), pour décupler votre chiffre d'affaires en ligne sans connaissances techniques.